Ça fouille au collège...

Une troisième campagne de fouilles archéologiques, organisée par l’I.N.R.A.P (Institut National des Recherches Archéologiques Préventives), a débuté dans la cour principale du collège après les vacances d'avril. (voir sur le site du collège les campagnes de fouilles précédentes).

Du 6 au 17 mai 2019 les 4e SEGPA fouilleront le matin, les 4e8 NON CHAM l'après-midi. Ils sont libérés des cours classiques.

Les 14,15 et 16 juin 2019, après les fouilles, le collège ouvrira ses portes au public dans le cadre des J.N.A (Journées Nationales de l’Archéologie).

Les professeurs de 6e vont solliciter votre enfant pour être guide lors de ses J.N.A. Ce qui impliquera, si vous l’acceptez, que votre enfant soit présent au collège le samedi 15 juin et/ou le dimanche 16 juin 2019. Les enfants guides vont être formés par Monsieur Lionel SANCHEZ et ses étudiants de l’U.P.V.D (Université Perpignan Via Domitia), pour une formation qui va s’étaler du 22 mars au 14 juin 2019 pour une durée totale de 8h.

C’est une expérience riche que nous proposons à vos enfants et nous vous remercions par avance de leur engagement.

Photos du chantier n°3 dans la cour principale du collège.

Compte-rendu par Mme Véronique Canut, responsable de l'opération:

La première semaine de fouille a été consacrée au dégagement et à l'étude des vestiges du grand portique qui entourait le temple. Nous avons mis au jour le mur extérieur du portique, fortement détruit à la fin de l'Antiquité, et l'emplacement de deux colonnes qui se trouvaient au rez-de-chaussée de ce grand bâtiment. A l'un de ces emplacements se trouve encore la base de la colonne constituée de larges moulures surmontées des dentelures qui décoraient le fût de la colonne (on peut d'ailleurs encore voir une colonne dentelée sur la Place du Forum où elle a été placée suite à une ancienne fouille archéologique). Le sol du rez-de-chaussée du bâtiment, un dallage installé sur une épaisse chape de mortier, a été intégralement détruit. Nous avons retrouvé un fragment d'enduit du plafond en contact direct avec le sol en terre qui se situait sous la chape de mortier. 

Cette seconde semaine est consacrée au dégagement des vestiges du quartier démoli vers -30/-15 av. J.-C. pour la construction du temple et du portique. Nous savons, par un petit sondage réalisé à la pelle mécanique durant l'ouverture de la fouille, qu'un mur est conservé à environ 50 cm de profondeur sous le sol (disparu!) du portique. Ce lundi nous avons donc sorti les pelles et les pioches pour dégager cette épaisseur de terre. Nous espérons atteindre des murs d'habitations et des sols construits (une mosaïque, pourquoi pas?!).